Lutte contre les chenilles pocessionnaires grâce aux mésanges charbonnières

La chenille processionnaire (Thaumetopoea pityocampa), dite également processionnaire du pin, est la larve d'un papillon de nuit. Elle se nourrit, comme son nom l'indique, essentiellement d'aiguilles de pin, provoquant un affaiblissement important des arbres touchés. Ces chenilles, sont, de plus, dangereuses pour la santé des animaux et même pour celle de l'être humain puisque leurs poils sont urticants, provoquant d'importantes allergies. On fait désormais appelle à la mésange charbonnière, prédatrice naturelle de cette chenille, grâce à la pose de nichoirs dans les zones infestées!

La chenille processionnaire vit traditionnellement sur les pins et, plus rarement, sur les cèdres d'Asie centrale, d'Afrique du Nord et du sud de l'Europe. Le papillon pond des oeuds entre juin et septembre. Les chenilles forment un premier nid en septembre, puis un nid d'hiver en novembre. Elles gagnent le sol en avril pour se transformer en chrysalide.

Par Lamiot, via Wikimedia Commons.

La processionnaire du pin pose des problèmes de deux ordres. D'une part, la grande consommation d'aiguilles de pin par les chenilles menace parfois la survie même de l'arbre sur lequel elle niche. D'autres part, les poils de la chenille processionnaire sont urticants, provoquant des réactions allergiques affectant tant les animaux - et notamment les chiens - que les êtres humains. Les récits de chiens dont la langue a été nécrosée suite à un contact avec la processionnaire du pin ne sont pas si rares.

De nombreuses collectivités publiques prennent des mesures visant à la destruction des chenilles processionnaires. La dispersion de pesticides à grande échelle ne constituant pas une solution écologiquement souhaitable, il est fait de plus en plus recours à des moyens de lutte naturels. L'installation de nichoirs pour les mésanges charbonnières est l'une des mesures mises en œuvre puisque la mésange charbonnière est l'un des prédateurs de la processionnaire du pin. C'est ce qu'a décidé récemment d'entreprendre le Syndicat mixte de lutte contre la chenille processionnaire du pin dans les Pays de la Loire!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire